Alentours \ Rovigo

Les eaux du Pô et de l'Adige l'entourent presque, et non loin, l'atmosphère surréelle du Delta du Pô lui donnent un caractère furtif, mais de classe. C'est Rovigo, la plus petite province vénitienne au coeur de la plaine du Pô.

L'ancienne Rhodigium, aujourd'hui Rovigo, est née comme fief épiscopal, et sa structure urbaine témoigne de son ancienne histoire du Haut Moyen Age. Les bâtiments civils et religieux que l'on trouve dans le centre ville portent la marque de la République Sérénissime, qui la domina du XVe au XVIIIe siècle.

Des bâtiments civils, signalons le beau Palais Roncale, qui remonte au XVIe siècle, et le Palais de l'Académie des Concordes, qui abrite deux importantes pinacothèques.

L'un des plus beaux palais de Rovigo est certainement le Palais Vanezze. Construit en 1715 par l'architecte du Polésine Agostino Ghiotti, il présente des motifs ornementaux typiques du baroque.

Le Rovigo médiéval nous a laissé uniquement les ruines des murailles du château (datées autour du Xe siècle) et deux tours : la Tour Donà, l'un des signes de reconnaissance de la ville, et la Tour tronquée.

Le sanctuaire de la Bienheureuse Vierge du Secours, mieux connu sous le nom de la Rotonda, est un bel ouvrage de Zamberlano. Le campanile fut édifié sur des plans de Longhena. La cathédrale, qui a subi une longue série de reconstructions, a gardé son aspect baroque, résultat d'une réfection d'après les plans de Frigimelica, en 1696.

Le monastère de S. Bartolomeo se trouve dans l'un des plus charmants coins de Rovigo. C'est le siège du musée municipal des civilisations au Polésine, et il abrite une très riche documentation archéologique, naturaliste et ethnographique. C'est une étape fondamentale pour ceux qui souhaitent avoir une vaste connaissance de l'environnement du Polésine depuis ses origines.