Alentours \ Venice

C'est une ville qui se déplace à pied et qu'il faut découvrir à pied, en se perdant, pourquoi pas, dans ce labyrinthe magique fait de ruelles (calli), de petites places (campielli), de places (campi) et de canaux (rii). On y respire une atmosphère qui a la saveur des pays lointains Venise est la ville magique par excellence, l'une des scènes les plus extraordinaires, où l'histoire et l'art se reflètent dans les eaux tranquilles de la lagune. Là, tout n'est que romantisme, poésie et mélancolie...

On a tellement écrit sur Venise qu'il paraît superflu de rappeler que c'est une ville unique au monde, et qu'elle a été comme de juste placée par l'UNESCO parmi les patrimoines de l'humanité, non seulement pour ses richesses artistiques, mais aussi pour l'interpénétration extraordinaire entre les activités de l'homme et le paysage naturel des lagunes.

Un unicum, dont le destin a toujours été lié à l'eau : celle de la lagune et celle de la mer. Chaque île a été arrachée à sa force dévastatrice et occulte, et l'environnement, hostile au départ, a été compris, respecté et modelé judicieusement. Grâce à la mer, les Vénitiens ont suppléé à l'absence de terres cultivables et de matières premières, et la flotte née comme moyen de subsistance s'est transformée en source de puissance et de richesse.

La couleur de l'eau, sa capacité de réfléchir le ciel, les façades des palais peints à fresque par les plus grands peintres de l'époque, Titien, Bellini, Giorgione... la couleur vénitienne qui naît de l'eau et qui devient une particularité à opposer au dessin florentin : dans l'art aussi, le destin de la ville est lié à celui de son environnement.

L'architecture même reprend les thèmes de la mer : les carènes des bateaux sont reprises sur les sommets des églises, les décorations en torsades qui embellissent les portails gothiques, les marbres et les statues qui ornent les palais et les maisons, tout, ici, raconte les lointaines bases maritimes, les commerces avantageux, les guerres. Aujourd'hui, les pierres de Venise sont là comme un immense livre qui raconte une grande histoire.

Pour comprendre cette ville à fond, il faut abandonner les parcours touristiques traditionnels, se perdre dans ce labyrinthe où la terre et l'eau se mêlent et se fondent sans cesse. A chaque saison, Venise garantit des enchantements émotionnants. La nuit, dans ce silence mystérieux qui n'est possible qu'ici, la ville devient encore plus extraordinaire et rêveuse, et nous laisse le temps de nous abandonner au romantisme, à la poésie, à la mélancolie...